Venteappartement-vannes.com » Vente » Tuto: comment se calcule la surface d’un logement

Tuto: comment se calcule la surface d’un logement

4.5/5 - (27 votes)

La surface d’un logement est un élément important pour déterminer le prix d’une location ou d’un achat. Cette surface peut être calculée de différentes façons. Nous allons voir comment se calcule la surface d’un logement en fonction de sa forme et de son agencement.

La superficie d’un logement : qu’est-ce que c’est ?

La superficie d’un logement est une donnée importante, car elle permet de définir les possibilités d’aménagement. Pour la plupart des personnes, le logement représente un lieu où résider et vivre.

Il est donc important de pouvoir bien se sentir chez soi. Cependant, chaque habitation a ses particularités, et il ne suffit pas de se fier aux apparences pour savoir quelle superficie choisir. En effet, il existe plusieurs critères à prendre en compte pour définir la superficie idéale du logement qui convient à l’utilisateur. Avant toute chose, il est nécessaire de déterminer sa situation personnelle : souhaite-t-on avoir une grande maison individuelle ? Une petite surface ? Un appartement ? Est-ce que cela va être un simple investissement locatif ou un lieu de résidence permanent ? Dans ce cas précis, on peut considérer que c’est une bonne option d’opter pour un petit appartement qui sera facilement louable et parfait pour les personnes seules.

Les familles ayant des enfants auront également besoin d’une plus grande superficie, ceci afin qu’ils puissent bénéficier d’un espace suffisant pour jouer et s’amuser tranquillement sans gêner les autres membres de la famille.

Tuto: Comment se calcule la surface d’un logement

La loi carrez : de quoi s’agit-il ?

La loi Carrez est une loi qui vise à protéger les acquéreurs d’un bien immobilier. Elle concerne en effet tous les biens immobiliers, et plus particulièrement les ventes de lots de copropriété.

La loi Carrez a été mise en place afin d’assurer la protection des acquéreurs, car elle permet de garantir un certain nombre d’informations. Ce dispositif juridique oblige le vendeur du bien immobilier à fournir au futur propriétaire certains documents relatifs au logement qu’il lui propose.

Le but de cette loi est donc de prévenir les litiges entre acheteur et vendeur sur la surface réelle du logement considérée comme habitable par l’acheteur. En effet, ce dispositif juridique permet également à l’acquéreur ou au locataire d’exiger que le vendeur ou le bailleur réajuste la surface habitable mentionnée sur le contrat de vente ou le contrat de location s’il a connaissance d’une erreur supérieure à 5% sur la surface habitable annoncée par rapport à la superficie réelle du logement concerné.

La loi Carrez impose également aux propriétaires-vendeurs non professionnels une obligation d’information supplémentaire : ils doivent obligatoirement remettre au futur acquéreur un document fourni par l’administration fiscale spécifiant notamment la superficie privative exacte du bien immobilier proposé à la vente (article 46 AG). Cette obligation permet ainsi à l’acquereur potentiel de pouvoir faire valoir son droit en cas de litige ultèrieure.

La superficie d’un logement en fonction du type de bien immobilier

La superficie d’un logement en fonction du type de bien immobilier ? Dans chaque ville, la superficie des habitations varie sensiblement.

Les appartements sont généralement plus grands que les maisons individuelles. A Paris par exemple, la superficie moyenne d’un appartement est de 100m² et celle des maisons individuelles de 75m².

La raison ? Lorsque l’on souhaite acheter un bien immobilier neuf dans une ville où le prix au mètre carré est élevé comme Paris, il faut se montrer très vigilant quant à la surface disponible. Si l’appartement présente une dimension trop réduite, on peut alors se retrouver avec un intérieur étroit qui pourra être difficile à aménager.

Il est donc important de se renseigner sur les dimensions standards des logements avant d’acheter son bien immobilier afin d’avoir assez de place pour aménager convenablement son intérieur.

La superficie d’un logement en fonction de sa situation géographique

Avec le nombre de superficie d’un logement, vous pouvez déterminer sa situation géographique.

La superficie d’un logement en fonction de sa situation géographique ? La superficie d’un logement est un élément qui peut être très important si l’on souhaite faire une transaction immobilière. En effet, la superficie d’un logement permet de déterminer les dimensions et l’espace disponible à l’intérieur du bien immobilier. Dans le cas où la superficie d’un logement est inférieure à celle qui a été mentionnée au sein du compromis de vente, alors il sera possible pour le vendeur de demander une diminution du prix initial. Cependant, si ce n’est pas le cas, il sera possible pour l’acheteur de faire valoir ses droits en exigeant une augmentation du prix initial. Pour évaluer la surface habitable d’une maison ou un appartement, on considère que la surface totale des murs intérieurs et extérieurs ne doit pas être prise en compte (même si elle est supérieure à 50 %).

Le calcul de la surface habitable inclut les espaces situés entre les murs intérieurs et extérieurs : – Les caves; – Les combles non aménagés; – Les balcons; – Les terrasses; – Les garages; – Les jardins privatifs; – Et tout autres espaces non fermés comme les granges par exemple.

Il existe plusieurs outils sur Internet qui permettent facilement aux particuliers et aux professionnels de calculer la surface habitable d’une maison ou un appartement en quelques clics.

Les éléments à prendre en compte pour calculer la superficie d’un logement

Pour calculer la superficie d’un logement, il est important de prendre en compte plusieurs éléments. Tout d’abord, pour calculer la superficie habitable, il faut prendre en compte les dimensions au sol des pièces de vie et s’assurer qu’elles ne dépassent pas 1m80 de hauteur.

Il faut aussi prendre en compte les murs extérieurs, sans oublier les portes et fenêtres. Enfin, il faut tenir compte de l’emprise au sol des annexes comme le garage ou le jardin. Pour calculer la superficie totale du logement, il faut additionner toutes ces surfaces.

La loi Carrez stipule que la surface habitable doit être mentionnée dans toute promesse ou compromis de vente d’un bien immobilier à usage d’habitation.

La loi Boutin précise que la surface habitable doit être mentionnée sur tous les documents relatifs à un bien immobilier à usage professionnel (bureaux…).

La surface habitable correspond à la surface des planchers construits après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons et marches et cages d’escaliers ; elle représente donc une mesure indirecte du volume réel disponible pour y habiter ou exercer son activité professionnelle.

Comment calculer la superficie d’un logement ?

Comment calculer la superficie d’un logement? Il existe différentes manières de déterminer la superficie d’un logement.

La plus simple est de mesurer sa longueur et sa largeur, mais cela peut être assez fastidieux.

Il est également possible de se servir d’une règle pour connaître le nombre de pièces dont dispose un logement, ou bien encore, s’aider du plan local d’urbanisme (PLU). Si vous ne souhaitez pas vous encombrer avec cette tâche, il est possible de demander à votre agent immobilier de calculer lui-même la surface habitable. Cependant, si vous souhaitez connaître exactement les dimensions des pièces que comportent votre futur appartement ou maison, il faut se baser sur des critères précis afin d’obtenir une information fiable et précise.

Le premier paramètre à prendre en compte est celui du nombre de m2 par personne qui occupe le logement. En effet, si vous emménagez avec votre conjoint(e) et que vous ne comptez pas recevoir grand monde chez vous (moins de 4 personnes), alors il sera inutile d’acheter un appartement spacieux.

Inversement, si votre famille s’agrandit rapidement et que toutes les chambres sont occupées par l’ensemble des membres du foyer (enfants compris), alors il serait judicieux d’investir intelligemment et acheter un grand appartement afin qu’il puisse accueillir toute la famille sans problèmes ! Dans ce cas-là, le choix devra être adapté au nombre de personnes occupant le logement.

La surface habitable d’un logement est la surface de plancher construite après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escaliers, gaines, embrasures de portes et fenêtres.